Vorges.net » Administratif et professionel » Assurance : à quoi sert-elle exactement ?

Assurance : à quoi sert-elle exactement ?

L’assurance est indispensable pour protéger ses biens divers, notamment les plus coûteux, comme une habitation ou une voiture. Pour qu’il y ait protection, l’assuré doit verser tous les mois une cotisation déterminée par son assureur.

Définition d’une assurance

L’assurance est un service que fournit un assureur, au profit d’un assuré, contre le paiement d’une prime mensuelle dont le montant dépend de plusieurs paramètres. Ces différents paramètres sont obtenus par des questionnaires et formulaires et permettent à l’assureur d’évaluer le niveau de risque. L’assurance consiste en clair, à garantir le versement d’une certaine somme à l’assuré, à une tierce personne ou à des proches de l’assuré, dans un certain nombre de cas définis par le contrat d’assurance. L’assurance protège l’assuré dans des situations qui lui sont préjudiciables comme en cas de catastrophe naturelle, d’invalidité ou de vol. Les organismes qui proposent ce genre de prestations peuvent être des banques ou des compagnies d’assurance.

Les assureurs ne couvrent en général pas la totalité des dommages subis par l’assureur. Un certain montant reste à sa charge, et c’est ce qu’on appelle la franchise. La loi oblige les assureurs à mentionner précisément les montants des franchises, ainsi que leur mode de calcul.

Quels sont les principaux types d’assurances ?

  • L’assurance habitation : souvent désignée par AMH ou assurance multirisques habitation, elle permet de protéger une habitation louée ou possédée de différents dommages comme le vol et les cambriolages, l’incendie et les dégâts des eaux notamment. On distingue aussi des exclusions de garantie, qui sont des cas dans lesquels l’assuré ne peut prétendre à un remboursement.
  • L’assurance auto : pour cette assurance, la garantie responsabilité civile autrement dit, celle qui couvre les dommages causés à un tiers constitue un minimum légal. Les assureurs proposent le plus souvent trois formules. À savoir, le minimum légal (en plus d’éventuelles garanties basiques), un tiers étendu ou une formule intermédiaire et une formule tous risques. Dans certains cas, l’assurance auto peut être plus coûteuse, comme pour un jeune conducteur, une personne qui possède une voiture de sport ou un conducteur malussé.
  • L’assurance décès : ce type d’assurance permet à l’assuré de protéger sa famille s’il venait à décéder et qu’elle se retrouvait donc sans ressources financières. Le cas échéant, un capital est versé à ses proches. Il existe d’un côté l’assurance temporaire décès qui permet le versement d’un capital si le décès se produit avant une date donnée. Elle s’applique surtout dans des cas définis. D’un autre côté, il existe l’assurance vie entière qui n’est pas limitée dans le temps.
  • L’assurance emprunteur : c’est une assurance qui couvre l’emprunteur auprès d’un établissement financier, notamment en cas de décès ou d’invalidité.