Vorges.net » High tech et web » Quel est le fonctionnement d’une cigarette électronique

Quel est le fonctionnement d’une cigarette électronique

Au nombre des innovations technologiques, la cigarette électronique tient une place de choix. Cet appareil révolutionnaire se sert d’un mécanisme de chauffage pour transformer l’« e-liquide » en vapeur. Découvrez le mode de fonctionnement de la cigarette des temps modernes.

L’e-liquide pour alimenter le mécanisme

L’e-liquide est le mélange aqueux qui sert de matière première à la cigarette électronique. En plus de l’eau, cette solution contient de la glycérine végétale et de l’alcool. On y retrouve également des arômes alimentaires ainsi que du propylène glycol. À ce savant mélange s’ajoute un dosage spécifique de nicotine pour faire face aux besoins du fumeur. L’e-liquide conditionne le fonctionnement d’une cigarette électronique. Il s’agit d’une réserve liquide qui sera progressivement transformée en fumée au cours du vapotage.

La batterie comme source d’énergie

La batterie est au centre du dispositif de la cigarette électronique. En tant que composant électrique principal, elle génère l’énergie électrique dont la cigarette électronique a besoin pour son fonctionnement. Les batteries les plus populaires sont des générateurs Li-Ion rechargeables. Dans les faits, la batterie dispose d’un interrupteur. Il assure le lien entre ce générateur et la résistance de la cigarette électronique. Une fois activée, la « switch » agit sur la batterie. Cette dernière délivre ensuite de l’énergie à l’attention du récepteur.

La capacité de la batterie se mesure en milliampères par heure ou mAh. Cette caractéristique indique le degré d’autonomie de la cigarette électronique. En d’autres termes, une capacité élevée de la batterie assure une plus longue expérience de vapotage. Le choix de la batterie dépend donc de votre niveau de consommation.

Le clearomiseur en tant que réceptacle

Le clearomiseur englobe le réservoir ainsi que la résistance. À ce titre, il est souvent fixé à la batterie de la cigarette électronique. L’e-liquide est contenu dans le réservoir du clearomiseur d’où la transparence (souvent) de ce dernier. Les constituants du clearomiseur facilitent le processus de vapotage. Il s’agit :

  • le drip tip ou jointure pour l’inhalation de la vapeur
  • le réservoir pour contenir l’e-liquide
  • la résistance pour amorcer le chauffage
  • et l’air flow pour régler le flux d’air dans le dispositif.

Le réservoir est parfois clearomiseur, tout dépend du type d’e-cigarette.

L’atomiseur pour le choix des saveurs

L’atomiseur est le composant qui régule les saveurs au cours du vapotage. Il se distingue du clearomiseur par sa nature reconstructible. L’atomiseur offre ainsi la possibilité au vapoteur de personnaliser la résistance de son appareil. Ici, vous pourrez modifier le niveau de la vapeur ainsi que la puissance de vape. Vous pourrez aussi adapter la saveur de la cigarette électronique pour une meilleure expérience de vapotage.

En matière de fonctionnement, l’atomiseur est semblable au clearomiseur. Il canalise la vapeur et la transmet à l’utilisateur au cours du vapotage. Il offre toutefois une meilleure finalité que le « tank » classique.

La résistance pour activer le chauffage

La résistance est le rouage final d’un mécanisme bien huilé. Une fois alimentée par le générateur, la résistance chauffe par l’intermédiaire de son fil en Kanthal. Dès lors, la mèche imprégnée d’e-liquide libère de la vapeur pour permettre le vapotage.