Vorges.net » Passer le temps » Génioplastie : quels sont les risques de la génioplastie ?

Génioplastie : quels sont les risques de la génioplastie ?

Le développement de la médecine a connu d’énormes succès. Aujourd’hui, grâce à la génioplastie, on peut corriger les défauts du menton quand celui-ci n’est pas proportionnel aux autres traits du visage.
Il existe 3 catégories principales des défauts du menton que l’on corrige aujourd’hui avec la génioplastie; le menton fuyant, le montant en galoche ou encore le double menton.
Le premier défaut se qualifie par un menton trop petit, le deuxième par un menton saillant et plus avancé que le nez, et le troisième, plus courant, est la présence d’une collection de peau grasse au niveau du menton.

Comment se déroule la génioplastie ?

Avant de procéder à l’intervention chirurgicale, le patient consulte un chirurgien spécialiste en chirurgie maxillo-faciale qui va décider de la méthode la plus appropriée au défaut trouvé.
Si le menton est fuyant, c’est avec un petit implant placé sous le menton qu’il va corriger ce défaut. En revanche, si le menton est saillant, le chirurgien retirera l’excès d’os à travers une petite incision pratiquée au-dessous du menton. Enfin, si c’est un double menton, le chirurgie procédera par une méthode qui vise à diminuer la masse de lipides qui se trouve au niveau du menton.

La génioplastie est pratiquée généralement en une heure sur un patient mis sous une anesthésie et qui, après plusieurs bilans et tests préopératoires, justifie sa capacité de subir une telle intervention.

Les risques de la génioplastie

La génioplastie est généralement sans risques graves, mais parfois elle peut être mal réalisée et causer ainsi de nombreuses conséquences mal venues :

  • Un implant déplacé : l’implant peut parfois être mal placé dans le visage, ce qui peut nécessiter une deuxième intervention.
  • Une infection ou une mauvaise cicatrisation : dans ce cas, la mise en route d’un traitement basé sur des antibiotiques est indispensable pour guérir les symptômes. Dans certains cas, une deuxième intervention peut être nécessaire.
  • Une asymétrie : puisque les tissus qui entourent le menton ne sont pas toujours dotés d’une structure régulière, une asymétrie du visage peut être la conséquence d’une telle intervention. Ce qui est toujours le motif d’une deuxième opération pour corriger ce défaut.

Enfin, le risque majeur de la génioplastie est le rejet de l’implant. Ce risque est parfois très élevé et les nombres ne font que croître. Dans ce cas, il faut immédiatement retirer la prothèse parce qu’elle peut être la cause d’une douleur atroce et de multiples complications très sévères.